Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Conduire au Royaume-Uni: tout ce qu’il faut savoir

Que ce soit pour quelques jours lors de vos vacances ou pour venir vivre à Londres, il y a quelques règles et infos bonnes à savoir avant de prendre le volant en Angleterre.

Je vais tenter ici de répondre aux questions courantes concernant le permis et la conduite au Royaume-Uni. Pour naviguer plus facilement dans cette page pensez à utiliser le sommaire ci-contre.

Puis-je conduire avec mon permis français en Angleterre après le Brexit ?

La réponse est oui, mais attention il y a certaines choses à savoir. Voyons cela en détails.

Pour un court séjour et vous rendre en vacances en voiture côté britannique

Le permis français comme ceux obtenus tous les pays Européens reste valable en UK pour des séjours courts.

Attention cependant si vous avez encore le vieux format « papier rose » et non pas le nouveau format de permis européen dit « carte de crédit », si c’est votre cas, même pour un court séjour, je vous conseille vivement de demander un permis international gratuit (voir ci-après dans cet article). En effet même en Europe ce permis en papier n’est pas reconnu plus de quelques mois et pose parfois des problèmes en cas de contrôle, mieux vaut donc prévenir que guérir…

Le permis doit également encore être en période de validité (c’est pour cela que l’ancien format en papier pose problème, il n’a pas de date d’expiration, en plus d’être plus facilement falsifiable).

A savoir également qu’il n’est pas possible de conduire avec un permis temporaire CEPC (type certificat d’examen en attente de recevoir celui définitif).

Si vous veniez à perdre votre permis lors de votre séjour (ou en cas de vol), vous pouvez obtenir un certificat temporaire au Consulat de France à Londres, toutes les infos sur cette page du site officiel.

Si vous venez vivre et vous installer à Londres

Si vous pensez vous installer pour vivre au Royaume-Uni alors il y a quelques points à savoir concernant votre permis de conduire. Et si vous possédez un permis français à l’ancien format (celui en carton rose) je vous recommande vivement de le faire convertir au format européen avant votre expatriation, car ce format sans date de validité et très falsifiable pose toujours des problèmes lorsque l’on conduit à l’étranger, même au sein de l’Union Européenne.

Depuis le 1er janvier 2021 le permis européen nouveau format (celui en plastique avec date d’expiration) est donc toujours valable en Angleterre sans avoir besoin de demander le papier du permis international, mais si vous devenez résident les règles de renouvellement et validité du permis britanniques s’appliquent pour vous.

Concrètement cela signifie que vous devrez :

  • renouveler votre permis de conduire à l’âge de 70 ans
  • convertir votre permis français en permis britannique au bout de 3 ans de résidence, car passé 3 ans votre permis d’origine ne sera plus reconnu comme valide

Pour les résidents au pays de Sa Majesté, vous trouverez les informations concernant la perte ou le renouvellement de votre permis sur cette page du site officiel du gouvernement.

Permis international, gratuit et utile

Comme expliqué plus haut, même s’il n’est pas obligatoire en Angleterre, le permis international peut toujours être utile, notamment si vous avez un vieux permis français ou si vous voyagez ailleurs dans le monde.

Le permis international ne remplace pas votre permis actuel, c’est un simple document qui vous sera envoyé par courrier, et dont la demande est gratuite.

Pour faire votre demande attention au délai d’obtention parfois un peu longs, mais une fois que vous l’aurez reçu sa validité est de 3 ans (sauf si votre permis expire avant, bien entendu).

Vous trouverez toutes les infos sur cette page du site Service Public.

Assurance auto pour conduire au Royaume-Uni

Pensez à vérifier que votre assurance auto française vous couvre en Grande-Bretagne, il faut généralement étendre la garantie de votre assurance depuis le Brexit.

Depuis sa sortie de l’UE toutes les assurances ne couvrent plus le pays, il faut donc appeler votre assureur et vérifier votre contrat même si vous ne comptez y conduire que quelques jours lors de vos vacances.

Comment immatriculer sa voiture au Royaume-Uni quand on s’y installe ?

Si vous devenez résident à Londres ou ailleurs dans le pays, de nouvelles règles s’appliquent si vous souhaitez venir avec votre véhicule français à cause du Brexit. Au bout de 6 mois vous devrez impérativement immatriculer le véhicule, autant ne pas tarder si vous comptez vous installer donc.

En substance voici les étapes pour importer, immatriculer et posséder une voiture outre-Manche:

  1. Vérifier et étendre votre assurance auto française pour le Royaume-Uni, pour être couvert le temps de finir le processus
  2. Dans les 14 jours suivant l’arrivée du véhicule en UK, il faut prévenir le HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs) via le formulaire NOVA (Notification Of Vehicle Arrivals).
  3. Obtenir l’agrément certifiant que la voiture respecte les normes britanniques (environnementales et de sécurité). Pour cela on vous demandera de fournir une attestation de conformité (à demander au constructeur automobile), ainsi qu’un certificat de reconnaissance de la part de la Vehicle Certification Agency.
  4. Obtenir le V5C, équivalent de la carte grise, en effectuant la demande par courrier avec le formulaire de la DVLA (Driver and Vehicle Licensing Agency)
  5. Assurer votre véhicule avec une compagnie d’assurance anglaise locale
  6. Payer la « road tax » tous les ans
  7. Si votre véhicule a plus de 3 ans, le MOT Certificate (équivalent du contrôle technique) sera à faire tous les ans

A savoir : lors de l’importation sur le sol britannique de votre voiture vous aurez peut-être des frais pour le paiement de la TVA et des droits de douane éventuels.

Conduite à gauche et autres règles

En effet vous le savez sans doute, les anglais font partis de ceux qui roulent à gauche ! Loin d’être un détail, le sens de circulation est un point important à prendre en considération lorsque l’on veut venir en voiture en Grande-Bretagne, et il en décourage souvent plus d’un à l’idée de prendre la voiture.

Quelques points importants à savoir sur la conduite anglaise et les règles communes « inversées » par rapport à la conduite à droite.

  • En Angleterre on prend les ronds-points dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est à dire l’inverse de la conduite en France.
  • Comme en France le conducteur qui est déjà engagé dans le rond-point a la priorité : pensez bien à regarder à droite avant d’y entrer
  • Les limitations de vitesse sont en miles (mph) et non pas en kilomètres (km/h), attention donc si vous roulez avec une voiture au compteur français !
    Sachez que la limitation habituelle en ville de 30 miles par heure correspondent à 48km/h, celle sur les routes de 60mph correspond à 97km/h et enfin celle de 70mph sur l’autoroute à 112km/h
  • La priorité à droite n’existe pas en Angleterre : la priorité est indiquée par les feux tricolores et le marquage au sol, si la priorité à droite n’existe pas, les anglais optent pour la courtoisie et le bon sens de chacun
  • Les types de carburants: le Petrol correspond à notre Super français, le Unleaded Petrol au Sans Plomb 95/98, et le Diesel désigne le gazole.
  • Les autoroutes sont gratuites (sauf certains tronçons près de Birmingham et quelques ponts à péage)
  • Les routes BAM: il y a trois types de routes désignées chaque par une lettre, B pour les petites routes, A pour les grandes routes à double sens (1 ou 2 voies) et M pour les autoroutes
  • Le taux d’alcoolémie autorisé au volant est de 0,8 g/l (ici aussi boire ou conduire il faudra choisir)

Plaque d’immatriculation personnalisée : la vanity plate

Contrairement à la France, il est possible ici d’opter pour la personnalisation de la plaque d’immatriculation, sous certaines conditions.

Si vous souhaitez obtenir une plaque d’immatriculation anglaise personnalisée, il vous faudra aller sur le site de la DVLA et vérifier que le texte choisi est dans un format autorisé et disponible.

Si ce n’était pas le cas ou si vous manquez d’inspiration (et surtout si votre budget le permet!), la DVLA met également en vente aux enchères des numéros de plaques.

Sachez qu’outre le site officiel, des garagistes et particuliers mettent également des vanity plates en vente via des sites d’annonces ou des revues spécialisées (c’est d’ailleurs parce qu’ils le faisaient que les autorités s’y sont mises officiellement, et non l’inverse !).

L’immatriculation d’un véhicule et donc les vanity plates sont à vie (renouvelable tous les 10 ans), car le numéro n’est pas lié à un véhicule et il est transférable.

Circuler dans le centre de Londres en voiture : la Congestion Charge ou péage urbain

Sachez enfin que pour pouvoir circuler dans le centre de Londres il faut payer la « congestion charge » c’est à dire la taxe de circulation locale pour limiter le trafic, elle coûte 15£ par jour si vous devez circuler les jours et horaires concernés. Retrouvez le détail des horaires et dates exemptées sur la page officielle de TFL pour la Congestion Charge.


Voilà, j’espère avoir été assez complet, si vous avez des questions ou remarques n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

Français à Londres © 2022 Tous droits réservés. Politique de confidentialité. Réalisation EcoWeb

Les informations présentes sur ce blog ne sont données qu’à titre informatif.